D’où vient le Rap ? Origine et Histoire

2335
histoire-rap

Nous avons eu l’occasion dans des précédents articles de vous présenter l’histoire du jazz mais aussi l’histoire du reggae. Aujourd’hui on vous fait une présentation rapide mais non pas exhaustive de l’histoire du rap en partant de sa naissance.

La naissance du RAP :

Le rap est arrivé dans les années 80 pour tout changer. Ce style, qui fait partie de la culture hip-hop, est apparu à la fin des années 1970 dans les quartiers les plus marginaux de New York comme un dérivé du funk, et son apparition a constitué une véritable révélation dans le monde de la musique.

Pour la première fois, les rimes ont pris le dessus sur la musique urbaine et les rues sont devenues les temples d’un style qui cherchait à transmettre de manière poétique et artistique ce qui se passait dans un environnement plein de violence où la lutte contre le système était constante. De plus, le rap, bien qu’il ne le fasse pas habituellement, pouvait se passer de musique. Les MC, ou maîtres de cérémonie, comme on appelle aussi les rappeurs, pouvaient façonner leurs chansons en superposant leurs rimes sur une base musicale, aussi appelée beat, ou en les lançant simplement contre le silence.

Que signifie le mot rap ?

Il existe plusieurs théories sur la signification du mot rap. Certains d’entre eux suggèrent que le terme rap pourrait être un acronyme de Rythme et Poésie, Réciter un Poème, Révolution, Attitude et Poésie ou encore Respect et Paix ; mais d’autres suggèrent que le nom avec lequel ce style musical a été baptisé n’est qu’une appropriation du mot anglais rap, qui signifie à la fois battre et frapper et même parler, trois significations qui correspondent parfaitement à ce que nous entendons par musique rap.

Quels sont les styles de musique rap ?

Bien qu’il existe de très nombreux styles de rap, les principaux et leurs origines sont les suivantes : Boom Bap, New YorkG-Funk, CalifornieDirty South, Crunk et Trap venant du Texas, de Miami, de  Géorgie et du Tennessee.

Les pionniers du rap

Bien que le rap tel que nous le connaissons aujourd’hui soit né aux États-Unis, il est difficile d’établir un précurseur unique de ce style musical, car les griots d’Afrique de l’Ouest, les artistes soul, les DJ de radio et les poètes révolutionnaires avaient déjà commencé, bien avant les années 1980, à pratiquer l’art d’être MC.

Ainsi, le premier MC était Coke La Rock, un Américain né à El Brox en 1955, qui a commencé sa carrière musicale comme MC pour DJ Kool Herc, un immigrant jamaïcain vivant aux États-Unis et considéré comme l’inventeur du hip-hop. Cependant, il n’écrivait pas ses propres vers, de sorte que certains experts soutiennent qu’il ne peut être considéré comme le premier rappeur, mais plutôt comme l’un des précurseurs du mouvement hip-hop.

Dans ce cas, parlons aussi de Melvin Grover, également né dans le Bronx, était chargé d’écrire les chansons du groupe Grandmaster Flash and the Furious Five dans les années 1980, c’est pourquoi certains experts le désignent comme le premier rappeur de l’histoire.

Enfin, il y a aussi ceux qui désignent DJ Hollywood, Kurts Blow et Grandmaster Caz comme les premiers rappeurs. Né dans le quartier de Harlem à New York en 1954, DJ Hollywood a été le premier artiste à devenir populaire sur la scène new-yorkaise et a travaillé avec plusieurs des pionniers du rap, tandis que Kurtis Blow, également originaire de Harlem, est considéré comme la première star grand public du genre et l’un des pionniers de l’industrie.

De son côté, Grandamaster Caz et son groupe, The Cold Crush Brothers, originaires du Bronx, sont particulièrement connus pour leurs harmonies, leurs mélodies et la qualité de leurs performances live, qui les distinguent et les font entrer dans l’histoire comme l’un des principaux groupes à l’origine du rap et de l’univers du hip-hop.

Les rappeurs les plus célèbres de l’histoire

Même s’ils n’étaient pas là dès le début, le fait est que l’histoire du rap ne peut être comprise sans les noms de Tupac Shakur (2pak), The Notorious B.I.G et Rakim. Ces trois artistes sont sans aucun doute les meilleurs représentants du genre, tant par leur musique que par leur impact sur la culture hip-hop et le monde underground en général.

Tupac Shakur

Qui a été assassiné à Las Vegas le 13 septembre 1996 à l’âge de 25 ans, est considéré par de nombreux MCs comme le plus grand rappeur de tous les temps. 2Pac – comme on l’appelle dans le monde du hip-hop – a été le premier à sortir un double album, a axé ses chansons principalement sur des questions sociales telles que le racisme et la drogue, et a signé des titres aussi populaires que Changes, Old School et When Thungz Cry.

Notorious B.I.G

The Notorious B.I.G., également connu sous le nom de Biggie, est également considéré comme l’un des meilleurs rappeurs à ce jour. Également victime d’un meurtre qui a eu lieu à Los Angeles, en l’occurrence en 1997 alors qu’il avait 24 ans et qui, selon certaines théories non confirmées, pourrait être lié à celui de 2pak, The Notorious B.I.G., a réussi à vendre plus de 30 millions d’exemplaires de ses albums à ce jour et à entrer dans l’histoire du hip-hop avec des chansons telles que Juicy, Big Poppa, Ten Crack Commandments et Hipnotize.

Rakim

Le troisième sur cette liste est Rakim. Cet artiste, qui a réinventé le rap dans les années 1990 avec des rimes beaucoup plus élaborées, une cadence légèrement plus lente et un ton de voix plus égal, est également considéré comme l’un des plus grands représentants du monde du rap. Rakim, toujours actif à l’âge de 53 ans, faisait partie du duo Eric B. & Raim et avec eux, il a signé ce qui a été considéré en 2006 par MTV comme le meilleur album hip hop de tous les temps, Paid in Full.

Du rap à la trap

Sans aucun doute, l’une des plus grandes caractéristiques de l’évolution du rap a été la naissance de la trap. Dans le sud des États-Unis, au Texas, en Floride et en Géorgie, au fil des ans, le rap a été adopté par des rythmes plus lents que ceux qui allaient émerger dans des endroits comme Los Angeles ou New York.

C’est là qu’est né ce qu’on appelle le Dirty South, entre les mains d’UGK, Goodie Mob et Outkast, et ce sous-style a évolué jusqu’aux années 2000, quand est apparu ce qu’on appelle aujourd’hui internationalement la trap.

Les pionniers de la trap sont Three 6 Mafia, un groupe qui est toujours actif 21 ans après la naissance de ce sous-genre et qui, en 2006, est devenu le premier groupe afro-américain à remporter l’Oscar de la meilleure chanson pour la bande originale du film indépendant Hustle & Flow de Craig Brewer.